Journée du patrimoine Ile de France

Bibi

Suite et fin de nos suggestions pour vous aider à préparer votre journée du patrimoine Ile de France. Notez que nos propositions s’inscrivent également dans notre objectif de réveiller votre curiosité, votre goût pour l’exploration et la découverte, en somme, votre désir d’aventure.

La grande couronne, 2ème volet de cette journée du patrimoine…

En Seine et Marne

Au nord

Jep-Brou, le châteauLe château de Brou. Bâti à la fin du 16ème siècle, il remplace un  manoir féodal, dont subsiste le colombier de 1545. Propriété des Feydeau jusqu’en 1844, Charles Floreal-Thiebaut, célèbre fondeur (fontaine St Michel, statue de la République, statue de Charlemagne et les Leudes de Notre Dame,…) s’en porte acquéreur. Le bas du colombier lui sert alors de fruitier, tandis que le ru de Chantereine, qui traverse le parc de 40ha, alimente les marais. Visite libre le 22 Septembre de 10h à 11h.

Jep-Jossigny, le chateau

 

 

Le château de Jossigny. En 1753, Claude-François Leconte des Graviers, conseiller à la chambre des Enquêtes du parlement de Paris, mandate Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne, dernier de la dynastie, pour réaliser son château. A la fin du 16ème siècle, le domaine devient propriété de la famille des Bragelongue. Puis par suite d’alliances, il échoit au 19ème au baron Guy-François de Roig. Celui-ci en fait don à l’État en 1949, tout en conservant l’usufruit jusqu’à sa mort en 1975. Visite libre le 21 Septembre de 10h à 13h.

A l’est

Jep-Coupvray_jardinsLe château de Coupvray. C’est au 16ème siècle qu’Hercule de Rohan achète le fief de Maulny, pour s’y faire construire un château. La famille Rohan-Guéméné le conserve 200 ans. En 1791, le cardinal de Strasbourg vend le domaine au marquis Tourteau d’Orvilliers. Ce dernier fait construire sa “grange aux dîmes” pour son élevage de Mérinos. Son hériter, Étienne de Turenne, revend le tout en 1869 au 3ème duc de Trévise. Le domaine passe en 1916 au comte de Kerveguen, avant d’échoir à Madame de Brignac en 1956. Le dernier propriétaire, Jean-Pierre Lieuven, n’entretient rien. Disneyland lui achète les terres agricoles en 1987, tandis que la ville récupère les ruines qu’elle consolide. Colombier, anciennes écuries et forge sont restaurés et aménagés pour des expositions. Visite guidée le 21 Septembre  de 14h à 19h.

Jep-Château de Haute MaisonLe château de Haute-Maison à Montry. Construit à la fin du 19ème siècle, il se distingue par son parc qui recèle des arbres exotiques exceptionnels (Sophora Japonica couché, “Arbre remarquable de France” depuis 2017 et prix du jury du concours ONF Terre Sauvage de l’Arbre la même année). Von Bismarck et Favre s’y rencontrent en 1870 sans parvenir à empêcher le conflit prussien. Le château devient quartier général des Forces armées françaises en 1940, commandées par le général Weygand. Peu après, De Gaulle y est nommé général. Acheté par le CREPS à la fin du 20ème, il devient en 2005 un établissement pour l’insertion dans l’emploi des jeunes adultes. Visite le 21 Septembre de 14h à 15h.

Au sud

Jep-Egligny_abbaye de PreuillyL’abbaye cistercienne de Preuilly. Les cisterciens érigent ce monastère en 1118. S’enrichissant de leur domaine agricole, ils achètent des hôtels particuliers à Provins, Sens, Auxerre et même à Paris. Ils essaiment ensuite à Valuisant en 1127, Sacré-Port en 1145 et La Colombe en 1146. Après la guerre de cent ans, les pèlerins affluent de nouveau. Mais après 1560, le monastère décline, dévasté par les guerres de religion et un incende en 1634. Puis il est dissout et vendu en lots pour démolition en 1791. Heureusement, en 1828, Henri-Marie Husson, médecin de l’Hôtel-Dieu de Paris, entreprend de le reconstituer. Son fils, Georges atteint cet objectif en achetant le logis abbatial, en 1866. Il consolide les vestiges, ainsi que la ferme au nord et la grange des Beauvais au sud-ouest. Visite guidée le 22 Septembre de 14h à 18h.

Jep-Marolles sur Seine_chateau de MotteuxLe château de Motteux, à Marolles sur Seine. Bâti au début du 16ème siècle, selon les plans de Jean de Brosse, beau-fils du célèbre Jacques Androuet du Cerceau, il reste dans la famille Foissy plusieurs générations. Ensuite, le château passe aux de La Barde. Les suivant, de Brion, restaurent l’intérieur et l’extérieur du château. Par mariage, il échoit aux Sinety au début du 19ème. Leurs descendants rénovent à nouveau le château à la fin du siècle pour le transmettre en l’état à l’héritier actuel. Ce dernier a fait classer l’édifice en 1992. La porte donnant sur l’avenue a conservé son caractère 18ème.  Côté parc, le perron est en double révolution, rappelant celui de la cour des Adieux du château de Fontainebleau. Visite le 21 Septembre de 14h30 à 16h.

En Essonne

Au nord

Jep-Draveil, le châteauLe château de Villiers à Draveil. Construit sous Henri IV (voir les pavillons d’entrée), un incendie le détruit en 1780. Le comte de Bombelle, brigadier des armées du roi et héros de la bataille de Fontenoy, le fait reconstruire. Son successeur, Charles Levavasseur, républicain, directeur des fourrages aux armées, fait ajouter les ailes latérales basses. En 1837, les Pécoul, planteurs de cannes à sucre à la Martinique, achètent le château. Puis en 1954, le vicomte d’Origny vend le domaine à la caisse des dépôts et consignations, qui fait aussitôt bâtir des immeubles sur les terres non classées. En 1991, le château est réhabilité en centre culturel. Depuis 2008, le château  accueille également l’Hôtel de ville. Conférence sur les commerces des années 1930 le 21 Septembre de 16h à 17h.

Jep-Journée du patrimoine, la nymphée de Viry

La nymphée de Piédefer à  Viry-Châtillon est une pièce voutée ornée de rocailles et de coquillages, construite entre 1674. C’est alors que la riche Madame Despinville, déjà propriétaire de terres à Viry et de propriétés à Chamarande, achète le domaine de Piédefer. Son frère, Michel Poncet de La Rivière, évêque d’Uzès, aime y séjourner. Après aménagement d’un jardin à la française, il entreprend de décorer la grotte de coquillages et de rocailles en 1692, pour évoquer une grotte marine. La grotte de Thétis sert alors de lieu de rafraîchissement et devient cabinet de curiosité au 18ème siècle. Après la révolution, le lieu sert quelques temps de chapelle. La commune rachète le site en 1992. Visite commentée (sur inscription) le 21 Septembre de 15h à 16h30.

Au sud

Jep-Ris_château DranemLe château de Dranem à Ris-Orangis Bâti au 12ème siècle, ce château devient maison de retraite pour les artistes de café-concert et de music-hall en 1911, grâce à Armand Ménard, dit Dranem. L’homme est un célèbre comique au grand coeur. Il aide ainsi les comédiens pauvres jusqu’aux années 1980, soutenu pour cela par le secours mutuel des artistes lyriques. Financée par Maurice Chevalier, Edith Piaf, Charles Aznavour et d’autres artistes, l’hébergement est inaugurée par le président Armand Fallières. Il s’agit désormais d’un EHPAD attaché à son cadre du 19ème siècle. Visite commentée le 21 Septembre de 15h à 16h.

Le manoir de Ste-Mesmes. Construit au 15ème siècle, plusieurs fois remanié jusqu’au 19ème, le manoir est un rare témoignage de l’achitecture civile du passé. Il est à ce jour, pour partie, un sanctuaire dédié à la déesse gallo-romaine « SILGINA » grâce aux fouilles réalisées par des archéologues. Il héberge également le musée du costume militaire, de 1870 à aujourd’hui. Visite guidée le 21 Septembre de 16h à 18h30.

En Yvelines

Au nord

Jep-Journée du patrimoine Ile de France-Mantes_vignesChai du clos à Mantes. Creusée au 15ème siècle, cette grotte abrite une série de matériel viticole régional, ancien et actuel. Aujourd’hui, elle est gérée par une association, appartenant à une confrérie vineuse. Son but est de créer, favoriser, développer et promouvoir la vigne et le vin de Mantes la Jolie, dans un esprit convivial et de partage. Elle vous propose de découvrir l’histoire des vignes et des caves du Mantois, un voyage au cœur du patrimoine viticole de la région mantaise. Visite suivie de dégustations, le dimanche 22 Septembre de 15h à 17h.

Jep-Vaux_chateau

 

 

Le château de Vaux sur Seine. Construit au 16ème siècle, il remplace un ancien château fort normand dont il subsiste des vestiges et un périmètre archéologique fermé. L’ensemble est profondément remanié au 19ème.  Véritable fenêtre historique et artistique sur l’Europe, la Maisons des Illustres lui a décerné un label. Visite libre des extérieurs le 21 Septembre de 14h à 17h.

Au centre

Jep-Vésinet_palais roseLe palais rose du Vésinet En 1899, lorsque l’armateur Arthur Schweitzer arrive sur place, il vient d’acheter un simple terrain de 2150m². Cet homme ambitieux souhaite y réaliser une copie du Grand Trianon de Versailles. Très vite, l’industriel indien Tata s’en porte acquéreur. Mais n’y venant jamais, il revend sa propriété en 1908 au comte Robert de Montesquiou, aristocrate esthète. Organisateur de fêtes raffinées, ce dandy inspire à Marcel Proust son baron de Charlus. Il reçoit avec faste, Colette, Anna de Noailles, Claude Debussy ou Jean Cocteau. A sa mort en 1921, la marquise Casati rachète sa propriété. Elle l’habite quelques années, puis la demeure passe de mains en mains. Visite des extérieurs le 21 Septembre de 10h à 12h.

Jep-Bailly_fort trou enfer

 

 

Le fort du Trou d’enfer à Bailly est un fort militaire construit en 1879 après la vague d’invasions prussiennes de 1814-15-70 qui menaça la capitale. Sur le même site, se trouvent l’aqueduc de Rocquencourt approvisionnant le château de Versailles et le télégraphe de Chappe muni d’un bras articulé. Visite guidée le 21 septembre de 9h00 à 11h00.

Au sud

Jep-Poigny_prieure MoulineauxL’abbaye des Moulineaux à Poigny. Les religieux de Grandmont bâtissent un prieuré sur leurs terres de Guiperreux entre 1155 et 1176. Très respectés, ces “Bonshommes” bénéficient du soutien des rois de France et d’Angletterre. Mais bientôt, les frères convers se rebellent contre les religieux, réclamant un meilleur traitement. En 1317, le pape Jean XXII réforme l’ordre et rattache le prieuré à l’abbaye de Louye de Dourdan. Après la guerre de cent ans, en 1558, l’évèque Antoine Hébert, mandataire de Claude d’Angennes, gère le domaine. Mais en 1576, Jean d’Angennes, seigneur de Poigny, récupère le prieuré. Il le transforme en château, et laisse la chapelle en l’état. Le comte de Toulouse l’acquiert en 1706, puis Louis XVI en 1783. Le site est ensuite morcelé et vendu en lots. Une fabrique de feuille d’étain s’y installe au début du 19ème siècle, puis le château est acquis en 1908 par le comte de Fels. La chapelle, dernier vestige originel, appartient à Madame de Castellane. Visites commentées le 21 Septembre de 10h à 18h.

Les Mesnuls, chateauErnault des Mesnuls, établit un manoir seigneurial en 1230. En 1540, Christophe de Refuge, fils d’Henri II, y ajoute deux bâtiments, des douves et une poterne. Puis Robert de Combault, capitaine des gardes de la reine, achète le château et fait agrandir l’édifice où Louis XIII dormira en 1620. Les Bernard continuent de l’agrandir et l’embellir, de même que les de Villars. En 1924, le banquier roumain Jean Chrissoveloni acquiert le domaine. Occupé par l’état-major de l’amiral Dënitz, commandant en chef de la Kriegsmarine pendant la seconde guerre mondiale, le château est acheté en 1987 par Thomson-CSF qui le rénove. Chateauform en a fait un hôtel de luxe. Animations le 21 Septembre de 14h00 à 19h00.

En Val d’Oise

A l’est

Jep-Isle Adam_pavillon chinoisLe pavillon chinois à Isle-Adam fait partie d’un ensemble construit par les Bergeret vers 1780-90. Bergeret appartient à une famille de receveur des finances du roi. Celle-ci amasse une fortune dès 1687 et pendant 4  générations, faisant des Bergeret les plus riches propriétaires terriens locaux après les princes de Conti. Le dernier de cette lignée, Pierre-Jacques, achète à son cousin, Alexandre-Pierre-Nicolas de Cassan, le domaine de Châteaupré en 1778. Il décide de transformer son domaine pour y créer des folies orientalistes, dont le pavillon chinois. Restauré en 1975 et 2008, il est désormais inscrit aux Monuments historiques. Visite guidée le 21 Septembre de 14h30 à 17h.

Jep-St-Ouen_abbaye de Maubuisson

 

Abbaye de Maubuisson à St-Ouen. Fondée par Blanche de Castille en 1236,  cette abbaye cistercienne est réservée aux femmes. Rattachée à l’ordre de Citeaux, 120 religieuses s’y activent pour y accueillir des princes. Mais au milieu du 18ème siècle, l’abbaye décline et la révolution achève le rêgne des religieuses. Elle sert d’hôpital militaire en 1793, puis démantelée pour ses pierres. Une filature et une ferme occupent quelques bâtiments. En 1928, une oeuvre pour les enfants s’établit dans le logis des hôtes. Les vestiges sont classés en 1947. Mais ce n’est qu’en 1979 que le département acquiert les 10ha et les ruines. Après 10 ans de restauration, le site, grange et carré claustral, accueille depuis 2001, des expositions d’arts plastiques et visuels, en relation avec le patrimoine architectural. Visite guidée le 21 Septembre de 14h00 à 17h30.

Au sud est

Jep-Osny_chateau de GrouchyLe château de Grouchy à Osny. Un premier château est bâti au 10ème siècle. Mais au 18ème, le marquis Jean de Grouchy, descendant du maréchal d’empire Emmanuel de Grouchy, hérite du domaine auquel il donne son nom. Ses prédécesseurs y ont fait bâtir un château en lieu et place d’un manoir seigneurial. Le comte Charles de Lameth lui succède et fait construire un nouveau château. En 1987, la ville achète le domaine, qu’elle fait classer en 1990. La mairie y installe l’Espace William Thornley, peintre post-impressionniste, résidant à Osny en 1892. Le peintre est resté fidèle à la ville durant 43 ans. Visite guidée le 22 Septembre de 14h30 à 16h.

Herblay, la clinique

 

La clinique du château d’Herblay ouvre exceptionnellement. Pendant une heure, vous apprendrez l’histoire du château en démarrant cette découverte par la porte renaissance et les murs d’enceinte. Puis, vous pénétrerez dans le château 1900 dans lequel vous découvrirez le rez-de-chaussée, l’étage et les secrets de l’arrière-cour. Visite guidée le 21 Septembre de 10h00 à 11h00

A centre

Jep-Montgeroult_châteauLe château de Montgeroult est un édifice construit en pierre de taille pendant le 17ème siècle puis agrandi au 18ème. Dominant la vallée de la Viosne, il est la demeure de la musicienne Hélène de Nervo, marquise de Montgeroult. Epargné durant la révolution, le château continue de se transmettre de génération en génération dans la famille Courtils depuis 1831. L’escalier en fer à cheval et les communs mettent en valeur la cour. À l’intérieur, de belles boiseries du 18ème siècle décorent les salons. Visite le 22 Septembre de 14h à 18h.

Le château de Guiry, dans le Vexin, est construit au centre du village durant la seconde moitié du 17ème siècle. Parmi les architectes se trouve Monsieur Mansart. Toujours possession ‘un propriétaire privé, c’est ce dernier, Gabriel de Montfort, qui anime la visite du 22 Septembre de 11h à 12h.

Crédits photos : NathyB, Pnr de Chevreuse, DR, CCPM, villes de Draveil, Bailly, Coupvray, Herblay, Le Vésinet, Osny, Ris-Orangis, St-Ouen

Vous appréciez cet article ?… Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés