Envie d’une spécialité culinaire d’Ile de France ?

Bibi

Si comme moi, vous êtes gourmand et appréciez la qualité, sans doute êtes vous à l’affût de ces artisans soucieux de préserver les savoir-faire. Car ces gens de talent réalisent des produits qui vous transportent dans un monde de délices. A travers plusieurs articles, nous tenterons de balayer les spécialités culinaires artisanales produites en Ile de France. Vous pourrez ainsi approfondir votre connaissance de cette incroyable province.

Sans plus attendre, découvrons tout de suite une première spécialité culinaire – Ile de France et replongeons dans notre tendre enfance.

Les sirops

Etes-vous plutôt framboise, fraise, cassis, ou ananas, fruit de la passion, citron vert ?

A côté des saveurs de fruits dites classiques, les maitres sirupiers d’aujourd’hui ne cessent d’innover avec de nouveaux fruits – mirabelles, kiwis, litchis,… Parfois même, il se font alchimistes avec des mélanges audacieux. A la fraise s’ajoute la menthe, à la framboise le basilic, à la pomme le curry. Mais leur créativité invite aussi les épices pour en faire un nectar sucré : vanille, thym, … et créer de nouvelles saveurs : café à la cardamone ou verveine-gingembre par exemple. Dans ce breuvage sucré, il devient possible de s’enivrer des fleurs, comme la rose, le sureau, la violette ou le jasmin. A moins que vous ne préfériez retrouver la gourmandise des oléagineux comme la pistache, la noisette, l’amande ou la noix de pécan.

Un maître ultra créatif

Spécialité culinaire Ile de France, l'AlchimisteDepuis 20 ans, Marc Chenue passe ses journées dans un petit laboratoire à mélanger, faire macérer, contrôler le sucre et remplir des bouteilles, sans jamais se lasser. « Je veux qu’on ait l’impression d’avoir le fruit en bouche », insiste ce membre du collège culinaire de France, association de promotion de la gastronomie.

Comme souvent, c’est à la suite d’une succession d’essais et d’échecs que nait la potion magique qui ouvre la porte du succès, telle que la passion d’amour – fruits de la passion et rose.

Unique en Ile de France, notre maitre sirupier a même ouvert un bar à sirop, preuve que les douceurs d’antan ne sont pas mortes ou tombées en désuétude.

En savoir plus : L’alchimiste

Un maître bio

Plus récent, la société Bacanha a fait le pari du sirop biologique pour offrir une émotion à travers le goût. Les sirops sont ici moins sucrés que les sirops traditionnels, et plus concentrés en arômes et extraits naturels. La puissance aromatique est sans égale.

Bacanha, cocktail de siropCe sirupier a développé une large gamme de sirops purs au profond, prégnant. Le maitre vous indique aussi les saveurs amies du sirop que vous choisissez.

Prenons l’exemple du sirop de caramel salé… Son goût est intense et typique du caramel au lait. Son parfum remarquable rappelle les odeurs de confiseries. La touche de sel le rend infiniment gourmand. Il s’exprime bien dans les boissons chaudes, mais également dans les cocktails. Il s’associe également parfaitement avec certains sirops de fruits de la gamme brut.

Quant au concombre, son goût rafraichissant est idéal pour les thés glacés, margaritas ou mojitos.

Les aventuriers choisiront le sirop de falernum, un concentré doux et épicé. Sa saveur affirmée de vanille et son goût citronné s’harmonisent à son odeur de gingembre légèrement poivrée. Idéal pour les cocktails et mocktails.

En savoir plus : Bacanha

D’autres sirops remarquables

Spécialité culinaire Ile de France, sirop de coquelicotA côté de ces deux spécialistes, existent d’autres producteurs non spécialisés dans les sirops. Leurs créations méritent cependant d’être mentionnées ici, même si nous consacrerons un autre article dédié à leur spécialité culinaire Ile de France.

Parmi ces autres producteurs, voici celui que nous avons testé et que nous vous recommandons :

  • Des Lis chocolat, producteur de confiseries, qui a choisi de perpétuer la recette du sirop au coquelicot inventée à Nemours en 1850. Près de 150 ans plus tard, le sirop est toujours fabriqué dans son berceau originel, avec, lorsque cela est encore possible, des pétales de coquelicot récoltés à la main dans les champs avoisinants.

Vous appréciez cet article ?… Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés