Bonnes résolutions du nouvel an

Bibi

Nous y voici ! 2019 s’en est allée, 2020 est bien née. Et comme souvent, le temps est venu de formuler de bonnes résolutions.

Résolutions de l’année 2020

Plus difficile qu’il n’y parait

Fruits des bonnes résolutionsPrendre le temps de s’alimenter sainement. Acheter plus responsable. Trier vraiment tous ses déchets. Réduire ses emballages. Se remettre au sport et s’y tenir – à minima, pratiquer régulièrement une activité physique. Arrêter de fumer. Méditer….

Vous allez me dire que, comme 91% des Français, vous avez déjà formulé ce genre de saines résolutions l’an passé. Et que,comme 85% d’entre eux, vous les avez vite oubliées. Alors pourquoi donc recommencer chaque année ?

N’oublions pas notre passé ! Depuis Descartes et son rationalisme, nous nous soumettons au rouleau compresseur du système capitalistique. Et qu’aujourd’hui, la plupart d’entre nous n’en a même plus conscience. Or ce système nous éloigne de ce qu’il y a de plus sacré : notre connection au reste du monde. Cet environnement proche de nous, si facilement accessible, nous ne le voyons plus et pourtant, il peut nous rendre tout simplement heureux. Dans ce contexte, les résolutions de nouvel an que nous formulons, symbolisent inconsciemment la croyance dans l’action. C’est comme une prière que l’on fait à soi-même, en se promettant de prendre sa vie en main et de contribuer à l’avenir du monde.

Notre vision

La route à suivrePour nous, Aventures culturelles, une résolution n’est utile que si elle est suivie d’effet. Et pour cela, elle doit se transformer en objectif mesurable et atteignable, voir en sous-objectifs. Mieux vaut n’en prendre qu’une seule et la tenir, plutôt que de se promettre des balivernes, non ? Alors, au fil du temps, vous constaterez que vos actions sont de plus en plus alignées avec vos valeurs intérieures. La force vous habitera et vous parviendrez plus facilement à vous reconnecter à ce qui est le plus important pour vous. Chaque année, vous pourrez apprécier votre évolution et vous lancer sur de nouveaux projets, de nouveaux défis, de nouvelles résolutions.

Si vous avez déjà songé posément à votre vie, seul(e) ou accompagné(e), vous partagerez peut-être les messages de nos personnalités, recueillis pour vous. Sinon, nous ne pouvons que vous recommander de vous rapprocher d’un coach pour retrouver le chemin de votre vie, au lieu de continuer à vivre celle qu’un système dévoyé s’emploie à vous imposer.

Exemples inspirants

Anne-Sophie PIC

Passionnée, sensible et volontaire, cette diplômée d’une école de commerce a sans aucun doute pris de bonnes résolutions pour obtenir ses étoiles de cheffe. Autodidacte en cuisine, elle a mis à profit sa force de caractère, pour s’imposer dans un univers résolument masculin. Guidée par son odorat et son palais, elle ose créer des saveurs inédites et complexes, associer l’amer, l’acide, l’iodé, le torréfié, le fumé…

Son message

“Je vais poursuivre ce que je fais au quotidien : travailler avec des producteurs et des cueilleurs sauvages respectueux de la nature.

Pic Restaurant

Avec le Collège culinaire de France, nous organisons des dîners où les producteurs font connaître leurs méthodes en symbiose avec le milieu naturel. C’est un pas dans ce retour à l’écoute de la planète. À cela il faut ajouter la diminution de l’utilisation des pesticides et le développement de la conscience écologique des jeunes.

Quand je vois ce que les inondations ou la grêle ont fait subir cette année à nos agriculteurs et arboriculteurs drômois… En gérant mieux les ressources sauvages, en consommant plus en conscience et de façon raisonnée, nous agissons pour les générations qui nous suivent, pour qui on n’est que des passeurs de Terre.”

Laurence EQUILBEY

Cette cheffe d’orchestre a étudié la musique auprès de grands chefs à Paris, Vienne et Londres. Son exigence et son ouverture artistique lui apportent la reconnaissance de ses pairs. Ainsi, elle parvient à diriger de grands orchestres en Europe. En 2012, elle fonde un ensemble sur instruments d’époque, consacré au répertoire classique et pré-romantique.

Son message

“En 2020, je vais créer un spectacle avec Insula Orchestra et La Fura dels Baus, intitulé Pastoral for the Planet . La fin de ce spectacle sera alternative, choisie par le public. 

Une possibilité est la disparition pure et simple de l’humanité : la planète trouvera un nouvel avenir et se remettra doucement de nos vicissitudes. Effectivement, à l’échelle de son histoire, nous ne sommes rien… L’autre fin possible du spectacle est plus optimiste, à condition de relever nos manches maintenant !

Ma résolution est d’essayer de mobiliser les énergies par un chemin artistique, pour préserver notre planète et limiter à tout prix le réchauffement climatique.”

Matthieu RICARD

Fils du philosophe Jean-François Revel et de l’artiste peintre Yahne Le Tourmelin, Matthieu change radicalement d’orientation après un voyage en Inde en 1967. Il termine son doctorat de génétique cellulaire en 1972. Puis il rejoint les plus grands maîtres spirituels tibétains de notre époque. Enfin en 1989, il devient l’interprète français du Dalai Lama. Par ailleurs, il écrit de nombreux livres traduits en 23 langues.

Son message

“L’empreinte écologique d’une personne correspond à la surface de terre nécessaire pour lui fournir nourriture, habitat et équipement, mais aussi l’énergie

utile à son confort, aux infrastructures utilisées, à la gestion de ses déchets, ainsi qu’aux émissions de polluants dont elle est responsable.

En divisant la surface des sols productifs de la Terre par le nombre d’habitants, on obtient 1,8 hectare/habitant. Or l’empreinte écologique actuelle moyenne mondiale est de 2,7 hectares/personne. Ce résultat confirme notre surconsommation des ressources disponibles. 

Pour agir, il ne suffit pas d’isoler mieux les habitations, d’utiliser de l’énergie solaire ou géothermique, de se servir d’appareils plus économes en énergie, etc… En effet ! On constate que ceux qui font ce type d’actions, dépensent par ailleurs plus pour voyager ou réaliser d’autres activités et achats qui engendrent, directement ou indirectement, des gaz à effet de serre et diverses autres formes de pollution. Il faut donc non seulement économiser l’énergie, mais aussi vivre plus sobrement. Il faut cesser d’associer sobriété et insatisfaction.”

Conclusions

Libres à vous d’adhérer ou non à ces propos pour décider d’adopter de bonnes résolutions et de les mettre à exécution durant l’année 2020.

Si la pensée précède l’action, l’action la nourrit et l’enrichit. Alors, à vous de jouer !

Vous appréciez cet article ?… Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles publiés