La fondatrice

Née en 1964, ma mère me donne un prénom annonciateur, sans savoir qu’un jour, “sa” Nathalie guiderait des amateurs de sport et culture sur les chemins de ses aventures.

Na98A la fois passionnée par la nature et l’architecture ancienne, c’est tout naturellement que j’associe progressivement ma pratique sportive du vélo tout chemin à ma quête de lieux attractifs. Quoi de plus stimulant pour découvrir la région dans laquelle je réside depuis déjà 15 ans, sans pour autant en connaitre les trésors ? Car comme la plupart d’entre nous, je prends souvent le temps de découvrir les lieux de séjours que je visite, mais méconnais totalement les beautés toutes proches de chez moi. Enfin, plus aujourd’hui.

Coincée chez moi tout un été, j’en profite pour oser partir seule à l’aventure et m’aperçois très vite qu’il n’est pas nécessaire de partir loin pour me dépayser et rentrer chez moi la tête pleine de souvenirs. Avant l’apparition du Gps, je trace mes circuits sur des cartes aux 1/125ème et embarque bientôt mes amis sportifs, pour partager mes escapades dès l’été 2003. Leur enthousiasme stimule ma créativité et mon envie de partager mes aventures.

Bannière éco-tourismeEn avril 2008, plus disponible, je franchit le pas et utilise un réseau social pour inviter des inconnus à se joindre à moi. Le succès est quasi immédiat. En juillet, un groupe de fidèles s’est constitué et participe chaque semaine à une nouvelle aventure. Nature, traversée de villages, visite d’églises, de jardins et de parcs sont au rendez-vous. Pour préserver le souvenir partagé, je crée le blog Eco-tourisme-Idf,dans lequel je fournis des informations culturelles et des photos des lieux traversés.

Jeux tourismeEn 2010, ce blog est remarqué par le Conseil départemental du tourisme qui crée un jeu de famille pour inviter chacun à découvrir les Yvelines. Mon blog y est cité avec la mention « Histoire et patrimoine sont au rendez-vous ». En 2012, déçue par ma vie professionnelle, je suis invitée par plusieurs de mes fidèles pratiquants à faire de mon loisir une activité professionnelle. Mais le marché n’est pas prêt et l’idée reste en suspens. Puis, n’ayant plus la disponibilité requise, j’arrête d’animer des sorties hebdomadaires.

Enfin en 2015, consciente que ma vie professionnelle me laissera toujours insatisfaite, je décide de travailler sur l’idée suggérée par mes anciens adeptes. J’y consacre tout mon temps libre. En 2017, je dispose d’un « catalogue » de plus de 200 circuits. Je mène mon étude de faisabilité de novembre 2017 à juin 2018. Le projet, validé par un comité spécialisé en création d’entreprise, est lancé en phase test début 2019 avec l’objectif de concrétiser de premières ventes à l’été de la même année.